Première rencontre professionnelle des Arts de la Rue en Ile-de-France

La Fédération des Arts de la Rue en Ile de France a organisé, le 6 novembre 2003, la premiére journée de sensibilisation aux Arts de la Rue, à la Maison des Métallos, Paris XI °.


LES ORGANISATEURS

Cette journée a été conçue et mise en scène par les professionnels d’Ile-de-France qui se sont regroupés le 17 septembre 2002 pour former une « Troupe Ephémère » /Fédération des Arts de la Rue en Ile-de-France, constituée de plus de 104 personnes.

LES ÉTAPES DE LA MISE EN OEUVRE

En 2000, des professionnels des Arts de la Rue implantés en Ile-de-France ont souhaité se rencontrer, se connaître et s’organiser pour défendre, faire découvrir et développer ce secteur spécifique du monde du spectacle vivant.

Des artistes — comédiens, musiciens, metteurs en scène, plasticiens, etc.—, des techniciens, des directeurs de festivals, des directeurs de compagnies, des chargés de production et de diffusion des compagnies, tous professionnels impliqués dans le secteur des Arts de la Rue, ont constitué la « Troupe Ephémère » / Fédération des Arts de la Rue en Ile-de-France, sans obligation pour quiconque d’adhésion à la Fédération des Arts de la Rue.

De septembre 2002 à novembre 2003, la « Troupe Ephémère » s’est réunie pour préparer l’organisation artistique, technique et logistique, et, mettre en place cette journée professionnelle.

Des groupes et commissions de travail thématiques se sont constitués, des réunions se sont déroulées régulièrement pour :

  • Rechercher des partenaires institutionnels

  • Mobiliser les compagnies des Arts de la Rue implantés en Ile-de-France

  • Collecter des informations spécifiques et concevoir des documents d’information et de communication liés au secteur des Arts de la Rue

  • Rencontrer les acteurs culturels des différents départements

  • Donner une dimension artistique et ludique à la Rencontre

Nous considérons que le temps de préparation, en amont de cette journée, a été aussi important que sa réalisation et ceci, à deux niveaux.

D’abord, ce temps a permis aux compagnies implantées en Ile-de-France de créer le réseau des Arts de la Rue en Ile-de-France.
Les compagnies ont pu mieux se connaître et apprendre à travailler ensemble en mutualisant les compétences et les expériences de chacun au profit du développement et de la reconnaissance du secteur des Arts de la rue.

Ensuite, l’année de préparation a permis au réseau des compagnies d’Ile-de-France, de mieux appréhender les réalités du territoire de l’Ile-de-France en allant à la rencontre du plus grand nombre d’acteurs culturels, réputés partenaires privilégiés du secteur des Arts de la rue.

Des nombreuses rencontres ont été mises en place :

  • Avec les représentants des collectivités territoriales, discussion et réflexion par rapport aux Arts de la Rue sur leur territoire, à leurs politiques, aux structures relais de leur territoire…

  • Avec la Fédération Nationales des Collectivités Territoriales pour la Culture - FNCC

  • Avec l’Association des Maires d’Ile-de-France

  • Avec les associations départementales de Maires

  • Avec l’association « Mairies 2000 »

LES OBJECTIFS DE LA PREMIÈRE RENCONTRE PROFESSIONNELLE

Enclencher un processus de sensibilisation aux Arts de la rue, à long terme et à l’échelle de la Région Ile-de-France :

  • Présenter aux décideurs de la vie culturelle du territoire un des secteurs les moins connus du spectacle vivant —Les Arts de la Rue — : sa richesse, ses particularités, son économie, etc.

  • Favoriser la mise en relation des compagnies implantées avec les acteurs culturels de chaque territoire

  • Susciter des collaborations artistiques et culturelles à l’échelle de chaque département

  • Etre force de proposition auprès des différents acteurs culturels du territoire

LE PUBLIC CIBLÉ

La Rencontre professionnelle du 6 novembre était, avant tout, destinée

  • Aux Elus des collectivités territoriales de la région,

  • Aux directeurs de services culturels

  • Aux directeurs de structures culturelles d’Ile-de-France

142 personnes ont répondu à notre appel et ont participé à la Rencontre.

 

DÉROULEMENT DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE

La rencontre s’est déroulée en 2 temps :

Le matin:

ACCUEIL

PARCOURS EXPLORATOIRE DES ARTS DE LA RUE

Un groupe de 40 personnes de la « Troupe Ephémère », nommés « les guides » ont conduit les invités à travers un parcours ludique représentant l’histoire, les chiffres-clés et la cartographie des Arts de la Rue en Ile-de-France. Une reconstitution d’une ville maquette avec des propositions artistiques de rue a été montrée ainsi que des expositions de photos.

Ce mode de présentation original des Arts de la Rue nous a valu de nombreux retours des professionnels présents qui ont vu, dans ce concept, une mise en contact, directe et concrète, avec le mode artistique des Arts de la Rue :

Relation à l’espace public, à la déambulation, au public, au mode d’organisation en groupe, à la convivialité.

Il s’est agit de donner à voir aux participants, tout en leur faisant connaître les Arts de la Rue et leurs problématiques spécifiques.

PRISE DE PAROLE DES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

APÉRITIF - CONCERT AVEC LA « FANFARE ÉPHÉMÈRE »

Repas collectif avec pour objectif de permettre la rencontre entre les participants et les membres de la « Troupe Ephémère ».

 

L’après-midi:

Débats et échanges

L’après-midi a été construite en plusieurs temps, prenant appui sur des témoignages d’expériences d’implantation des Arts de la Rue sur des territoires et des présentations des spécificités des Arts de la Rue.

17 intervenants sont venus de toute la France pour permettre aux participants d’avoir une vue d’ensemble des possibilités de diffusion des Arts de la Rue. Il nous a semblé intéressant d’étudier, sur un même projet, les regards croisés des compagnies ou structures culturelles et de leurs collectivités territoriales respectives.


Les différents temps de l’après-midi :

Les Arts de la Rue : une histoire d’équipe, « Relation intime entre technique et artistique »

Intervention de José Rubio — Directeur technique du Parc et de la Grande Halle de la Villette

Table ronde n°1 :

Arts de la Rue : Nécessité de la défense d’une politique bâtie sur le vivant dans l’espace public

Modérateur : Maud le Floch — Co-directrice de la compagnie Off

Intervenants :
  1. Paul-Jacques Hulot — Karwan, Pôle de développement et de diffusion des Arts de la Rue et des Arts du cirque à Marseille et Nathalie Cabréra — Chargée de mission « Théâtre » au Conseil général des Bouches-du-Rhône, pour la manifestation « L’année des 13 lunes »
  2. Claude Morizur — Co-directeur du Fourneau, Scène conventionnée pour les Arts de la Rue, à Brest et Yannick Besnier — Président de l’association «  Le Mai des arts de la rue en Pays de Morlaix »
  3. Pierre Dolivet — Compagnie Jo Bithume et directeur artistique des Accroche-cœurs, festival de rue à Angers et Sophie Kotras — Directrice de cabinet du Maire de la ville d’Angers pour le festival « Les Accroche-cœurs » d’Angers
  4. Gérard Boucard — Directeur artistique du festival « Les renc’arts » de Pornichet et représentant de la ville de Pornichet

 

Arts de la Rue : une écriture spécifique

Intervention de Michel Simonot — Auteur et metteur en scène

Table ronde N°2 :

Arts de la Rue : exemples de démarches et de projets artistiques : « L’art de raconter une histoire à un territoire

Modérateur : Daniel Andrieu — Directeur de l’Atelier 231, lieu de fabrique pour les Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen.

Intervenants :
Claude Morizur — Le Fourneau
Luc Perrot — Compagnie « Le cercle de la Litote »
Pierre Sauvageot — Les 13 lunes
Dominique Noël — Compagnie Ilotopie
Pierre Dolivet - Compagnie Joe Bithume
Frédéric Bourreau — Plasticien
Sophie Kotras – Directrice de cabiner du Maire de la Ville d’Angers

 

PAROLE DONNÉE AUX PROJETS EN ILE-DE-FRANCE

Le dernier temps de l’après-midi a été la parole donnée aux projets en Ile-de-France. Il s’agissait, en 3 minutes, de proposer son projet, projets de compagnies, de diffuseurs, de structures, pour tenter d’établir un panorama vivant des Arts de la Rue en Ile-de-France.

L’ensemble de ces interventions ont permis de montrer aux élus et directeurs de services culturels présents comment une relation de complicité et de confiance peut s’établir entre une compagnie ou une structure culturelle et une collectivité territoriale pour inventer ensemble un projet pour leur territoire.

Les compagnies : Nil Admirari, Annibal et ses éléphants, Les grandes personnes, Deuxième Groupe d’Intervention, les Passagers, les Abonnés Occupés, les Alamas Givrés, le Voyage Intérieur, Puzzle Théâtre, ont évoqués leurs prochaines créations, des projets d’ouverture de lieu de résidence de fabrication, de création, comme la Villa Mais d’Ici, etc.

On peut remarquer que les compagnies et les artistes cités n’étaient pas forcément membres de la « Troupe Ephémère » / Fédération des Arts de la Rue en Ile-de-France.

 

CONCLUSIONS ET APÉRITIF