D'ici demain midi !

La politique tangue et roule dangereusement et la culture est absente des débats. L’état d’urgence étouffe nos libertés de création et d’expression dans l’espace public. Nos festivals et nos manifestations sont mises à mal par les contraintes sécuritaires et budgétaires, nos professions et nos actes artistiques sont en danger.

Nous gardons le cap sur nos valeurs, celles de l’Art est public - liberté, égalité, fraternité - auxquelles nous ajoutons diversité et dignité. Et nous publions le Manifeste des arts de la rue, qui portera haut ces valeurs dans le cadre des campagnes présidentielles et législatives.

Cette année à La Rochelle, l’Université Buissonnière devient poissonnière et depuis la rue harangue les futurs élus.

Nous échangerons autour de sujets suivants : comment repenser nos pratiques au regard des droits culturels, comment construire des politiques en commun pour la mise en place du 1% travaux publics, des SODAREP, comment défendre la création artistique dans un espace public partagé.

Parmi nos poissons-pilotes, Luc Gwiazdzinski, urbaniste et géographe a confirmé sa venue. Parmi ceux que nous invitons à frayer dans nos eaux, Laure Ortiz, professeur de droit public et spécialiste des questions de liberté dans l’espace public, Patrice Meyer Bisch, philosophe, fondateur de l’Observatoire de la diversité et des droits culturels (programme de l’IIEDH), Jeannette Ruggeri pour Le Bruit du Frigo, ainsi que des élus et des praticiens d’expérimentations sur leur territoire.

Également au menu : des temps d’échanges informels et festifs autour de l’avenir de nos métiers et de l’art et de la création dans l’espace public, notamment mercredi soir ou « le grand soir », puis jeudi, « le jour d’après ».

Infos pratiques :

Inscription obligatoire

Mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2017 Et dès le mardi 24 au soir… Faculté des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (FLASH) et Maison de l’Etudiant, La Rochelle.